Sites Internet: davantage de positionnement et de mesure

La conception d’un site Internet ne peut plus être limitée au déploiement d’un assemblage technologique alors que les enjeux de positionnement et de marketing occupent davantage d’espace:

Amélioration continue des moteurs de recherche (Google en tête) visant la pertinence et la personnalisation des résultats de recherche.

Multiplication des contenus (conférences, sites et blogues spécialisés) ayant trait à la dimension marketing d’une présence sur Internet.

Apparition des buzz words (optimisation, page rank, anlaytics, etc.) sur les sites de fournisseurs de services de développement web.

Apparition, dans des appels d’offres, d’exigences liées à l’optimisation et à la mesure pour la conception de sites Internet. Demandes reflétant parfois que les demandeurs ne maitrisent pas encore le sujet (ou l’expertise très nouvellement acquise de leurs conseillers).

Recherche et le développement des applications vers le web sémantique. L’adoption de principes d’optimisation des contenus web y contribue.

Monétisation des réseaux sociaux qui a mis le projecteur sur la cybermétrie (mesure de la fréquentation et de l’usage des contenus web) et sur les stratégies de positionnement.

Évolution du marketing en ligne avec les techniques de positionnement web (optimisation de contenu, programmes d’affiliation, enchères de mots clés, etc.)

Propositions grandissante d’outils gratuits d’analyse et de mesure du positionnement (ex.: recherche de mots clés) et de services d’évaluation de sites et de conseils (payants).

Technologies de production et de gestion de contenu: les outils de blogues et la plupart des applications développées en code ouvert tiennent compte des principes de positionnement. Les grandes plateformes commerciales songent à s’y mettre.

Acquisitions récentes de sociétés spécialisées en techniques de marketing web : Optimost, par Interwoven (gestion de contenus), Memetrics et Maximine, par Accenture,

Et, finalement, les commanditaires de projets web pour qui le web n’est plus une dépense, mais un investissement et qui attendent alors des résultats.

Il y aura encore des clients et des fournisseurs pour qui la conception de sites se limite à l’énonciation de spécifications fonctionnelles (incluant la demande de web 2.0), mais les experts en optimisation de contenu web et en cybermétrie peuvent se réjouir des perspectives de développement.

Laisser un commentaire