États généraux de la presse écrite en France

Le président Sarkozy a identifié la cause des difficultés que vit l’industrie de la presse: Internet.

« J’ajoute que le problème d’Internet est considérable, parce que comment voulez-vous que les gens achètent leurs journaux en kiosque s’ils sont gratuits sur Internet ? »

La solution: améliorer la distribution.

« Il y a un gigantesque problème de distribution. Il faut aider la presse écrite à faire du portage à domicile qui créera des emplois et qui permette d’avoir le journal tôt le matin », a déclaré M. Sarkozy avant d’ajouter : « Il faut également multiplier les points de vente de journaux parce qu’aujourd’hui, dans les grandes villes, pour trouver un journal, c’est un plein travail. »

Il a donc annoncé la tenue prochaine d’états généraux de la presse écrite.

À suivre.

Le cas de la télévision publique, lui, reste en suspend puisque le président a rejeté l’augmentation des redevances pour compenser la perte des revenus publicitaires. Quelqu’un finira bien par recevoir l’addition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *