Archives par mot-clé : technologies

Économie du widget

Jean Marie Le Ray avait déjà publié plusieurs billets sur Netvibes et ses widgets, il annonce (capté sur Twitter) le départ de Tarik Krim , fondateur et membre de la direction de Netvibes. Ce départ fait suite à ceux d’autres personnes clés de la plateforme.

Selon l’auteur du blogue AdScriptor, ceci indique que celle-ci est bientôt prête à voler de ces propres ailes (monétisation en vue).

Y a-t-il un modèle d’affaires derrière Netvibes ? Voir le billet sur l’économie du widget.

Conception de sites comme agrégateurs de contenus

Le concept de portail renvoit aux années 90. Le nouveau concept repose sur la personnalisation d’une agrégation de contenus.

Technologies clés : widgets et syndication de contenu (RSS)

Ces organisations ne font pas de publicité, mais on peut explorer l’efficacité de l’approche (contextualisation, personnalisation), la richesse d’information au niveau analytics et le potentiel de revenu.

Librairies et puces RFID

Déjà utilisées par de grandes entreprises de distribution pour la gestion des stocks et pour effectuer l’inventaire, les puces RFID passent du côté client.

Lu sur Livres Hebdo, un article sur l’utilisation de puces RFID pour localiser rapidement les livres dans une librairie, à Maastrisch.  Les clients peuvent donc rechercher des titres à partir de bornes d’interrogation et localiser les exemplaires. Il est prévu que, bientôt, l’emplacement exact sera affiché sur un plan.

Les grandes surfaces voient dans cette technologie un moyen pour améliorer le service à la clientèle (ou réduire le personnel). Y aura-t-il également un lien GPS pour suivre la trace des exemplaires égarés (ou volés) ?

Numérisation et modes d’édition électroniques

Publiée par la Société des gens de lettres de France, une série de compte rendus de tables rondes ayant pour thème la nouvelle dynamique de la chaîne du livre.

Menée par Pierre Assouline, écrivain et journaliste, cette discussion entre un éditeur, un auteur et un représentant du Cercle de la librairie: Les perspectives de l’édition face à la numérisation des contenus et aux modes d’édition électronique.

M. Assouline relève que les auteurs et, même les éditeurs, sont éloignés des problématiques liées au web. À débattre.

Une autre table ronde aborde les Enjeux de la librairie indépendante face aux mégapoles de diffusion en ligne.

TI et droits de la personne

Pour changer des revues de fin d’année, l’abécédaire de Michael Geist des faits importants concernant les technologies de l’information et le droit. On peut s’inquiéter de la protection des renseignements personnels et de la neutralité du Net. Quelques extraits de cette très intéressante liste:

E is for eBay, which was ordered by the Federal Court of Canada to disclose the identities of hundreds of Canadian Power Sellers to the Canada Revenue Agency.  CRA suspects that some sellers may not be collecting the requisite sales taxes for their online sales.

J is for the Jewish New Year cards Prime Minister Stephen Harper sent to thousands of Canadians.  The cards raised uncomfortable privacy questions about the collection and use of personal information by Canada’s political parties.

S is for Shaping, the controversial ISP practice that limits the bandwidth allocated to certain applications.  The growing use of traffic shaping by Canadian ISPs led to mounting calls for net neutrality legislation.

Élections américaines vues par les ados

MTV a recruté 51 adolescents et jeunes adultes parmi tous les candidats qui se sont proposés comme journalistes amateurs pour effectuer la couverture des élections présidentielles américaines.

Les participants diffuseront leurs blogues, vidéos et photos sur le site Think.MTV.com. La participation (soumettre des questions, donner son opinion) des jeunes parmi le public sera sollicitée sur différentes plateformes (webcam, téléphone cellulaire).

Débat sur le droit d’auteur et médias francophones

Report du passage du projet de loi modifiant l’actuelle loi sur le droit d’auteur. Beaucoup de réactions dans les médias. La campagne en faveur d’une meilleure concertation des différents groupes concernés se poursuit sur Facebook (plus de 23 000 adhésions au Groupe Fair Copyright for Canada à ce jour).

Un widget permet de suivre la revue de presse de Michael Geist (également accessible sur son blogue).

Cisco a pris position sur son blogue.Certains grands journaux nationaux suivent le débat. Que font les médias francophones ? Mis à part Alain Brunet (chroniqueur Arts et spectacles, La Presse) et Nelson Dumais (chroniqueur Technologies, également à La Presse), le débat est absent de nos médias.

Michel Dumais fournit quelques exemples de l’application de la loi actuelle pour la musique et les autres productions (télé, logiciel, textes sur Internet).

Pourtant le projet de loi, défini comme une version dure du Digital Millenium Copyright Act, devrait susciter des discussions entre tous les intervenants, et plus particulièrement ceux du milieu culturel.

Web 3, Facebook et droit d’auteur

Fil de réflexion du 11 décembre

Le web 3 (on va rester dans les numéros de version?), 4e rencontre internationale du web à Paris. Rencontres suivies par plusieurs blogueurs. Dévoilement de nouveautés, déclarations percutantes (ou nouvelle désignation pour remplacer w2.0).

Facebook a présenté ses excuses pour son intrusion dans la vie privée de ses membres.

Rappel: formation d’un groupe Facebook, Stop invading my privacy (75 000 membres) sur FB pour dénoncer la distribution aux annonceurs de toutes les informations concernant les activités des membres sur le réseau. Bel exemple de monétisation extrême de réseau social et bel exemple d’utilisation des outils de ce même réseau pour activisme.

Sur FB, on trouve aussi le groupe Fair Copyright for Canada (15 000 membres), administré par Michael Geist. La présentation de la nouvelle loi canadienne sur le droit d’auteur a été reportée. Beaucoup de questions (surtout des médias anglophones). À surveiller:

  • Commentaires d’Olivier Charbonneau sur Culture Libre (perspective sciences de l’info).
  • Commentaires et bonne revue de presse du juriste et passionné des TI, Michael Geist.