Archives pour l'étiquette web_social

Tendance lourde: espace relationnel

Cette génération abandonne livres et magazines pour s’immerger dans le Net (point de vue d’un prof). PBS a mis en ligne un reportage de sa série Frontline, Growing Up Online. Un très intéressant, et parfois dérangeant, portrait d’une génération qui grandit avec le Net et des peurs des adultes qui les voient évoluer dans d’autres espaces.

Recoller les morceaux

Découverte: le blogue de David Weinberger, auteur du livre Small Pieces Loosely Joined. Weinberger est un créateur de superbes expressions, comme le titre mentionné précédemment. Il est également initiateur d’échanges (qualifiées de global conservations) à propos du partage des connaissances et de l’évolution technologique comme accélérateur de changement.

The Cluetrain Manifesto – The End of Business as Usual est un autre de ses livres, mentionné par Mitch Joël (Twist Image) parmi les 5 ouvrages de marketing à lire. Dans cet ouvrage, toujours à propos de conversations (les marchés sont des conversations), Weinberger reproche aux entreprises leur langage corporatif, auto promotion convenue, et qui les rend étrangères aux réseaux sociaux qui se tissent sur le Net.

Vers l'universalité

Plus de portabilité

Suite du billet précédent sur la portabilité des données. Très peu de temps après que Robert Scoble ait tenté, avec l’aide de Plaxo, de recueillir toutes les données personnelles des membres de son réseau social sur Facebook, cette dernière annonce qu’elle se joint à dataportability.org.

Clé d’accès universelle

OpenId, le standard d’identification déjà supporté par de gros joueurs comme WordPress et Yahoo! aurait gagné Google, IBM et Verisign.

Comment supprimer son profil de Facebook

Robert Scoble, ex-blogueur vedette de Microsoft et co-auteur de Naked Conversations: How Blogs are Changing the Way Businesses Talk with Customers, s’est vu retirer son compte de Facebook pour avoir tenter de récupérer les données relatives à son réseau social pour les déménager.

Depuis, il appuie publiquement Dataportability.org, un organisme qui fait la promotion de l’universalité (ou omniprésence) du partage et du remixage de données.

2086322120_22c9e9b704_m.jpg

Musique en ligne: de nouveaux modèles

Incursion de l’industrie de la musique vers de nouveaux modèles d’affaires.

D’abord MOG, Un réseau de blogues d’amateurs de musique qui intègre désormais le catalogue d’un service de musique, Rhapsody. Bonne interface de recherche. Abonnement de 12$ par mois. On trouve donc une communauté pour partager des goûts musicaux (ou faire des découvertes) et un bon catalogue (Limewire c’est gratuit, mais c’est un peu n’importe quoi côté catalogage).

Ensuite, Imeem. Ici on peut également, partager, recommander des choix musicaux et écouter gratuitement les pièces musicales à partir du catalogue. Écouter. pas télécharger. La liste des nombreux partenaires de contenus continue de s’allonger. Ceux-ci, comme tout récemment Universal, contribuent à l’accroissement du catalogue (musique et vidéo).

Monople des plateformes et fragmentation des internautes

Open Social et Facebook

Facebook disséminera ses applications vers d’autres réseaux sociaux. Annonce l’ouverture de son architecture aux développeurs qui pourront ainsi développer des API qui tourneront sur FB et les autres plateformes (une seule version).

Rappel: Google est au centre d’Open Social (ouverture des plateformes pour favoriser le développement d’API universels, mouvement auquel Netvibes, entre autres, participe). Lutte entre Google et FB pour devenir la plateforme dominante. À suivre…

Présence éclatée sur le Net

Orkut, Facebook, MySpace et plein d’autres plateformes de réseaux, et récemment Ning, qui se propose comme le réseau des réseaux. Sur Ning, on se crée un profil à l’intérieur du réseau de quelqu’un d’autre ou on crée son propre réseau. Didier Durand, (blogue Media & tech) se porte volontaire pour l’exploration.

Interface universelle pour se disperser sur le Net

Idée de cadeau de Noël ? Une interface unique pour disséminer les contenus et informations de notre choix sur les espaces spécifiés. Si cela existe, me laisser savoir pour que qu’un lien puisse être ajouté ici.

Web 3, Facebook et droit d'auteur

Fil de réflexion du 11 décembre

Le web 3 (on va rester dans les numéros de version?), 4e rencontre internationale du web à Paris. Rencontres suivies par plusieurs blogueurs. Dévoilement de nouveautés, déclarations percutantes (ou nouvelle désignation pour remplacer w2.0).

Facebook a présenté ses excuses pour son intrusion dans la vie privée de ses membres.

Rappel: formation d’un groupe Facebook, Stop invading my privacy (75 000 membres) sur FB pour dénoncer la distribution aux annonceurs de toutes les informations concernant les activités des membres sur le réseau. Bel exemple de monétisation extrême de réseau social et bel exemple d’utilisation des outils de ce même réseau pour activisme.

Sur FB, on trouve aussi le groupe Fair Copyright for Canada (15 000 membres), administré par Michael Geist. La présentation de la nouvelle loi canadienne sur le droit d’auteur a été reportée. Beaucoup de questions (surtout des médias anglophones). À surveiller:

  • Commentaires d’Olivier Charbonneau sur Culture Libre (perspective sciences de l’info).
  • Commentaires et bonne revue de presse du juriste et passionné des TI, Michael Geist.

Interfaces de recherche et univers Netvibes

Repéré sur Klog (les outils du web pour documentalistes) l’interface de recherche (effectuez une recherche pour la voir, haut d ela colonne de gauche) du site de la médiathèque de l’ESC Lille (équivalent des HEC à Montréal). Une interface en trois parties:

  • Centre de la page: des résultats de recherche qui peuvent être triés par pertinence, titre, année, auteur.
  • Colonne de gauche: un nuage de mots clés reliés entre eux (hiérarchie, concepts). Cliquer sur un mot clé permet de déplacer la recherche. On peut également visualiser les auteurs et sujets pour affiner la recherche.
  • Colonne de droite: la possibilité d’utiliser des critères de recherche (fonds, disponibilité, auteur, année, sujet, éditeur)

Également Grâce à l’intégration d’un univers de l’agrégateur Netvibes, le portail d’information du site offre aux utilisateurs du site de la médiathèque différentes sources d’information à suivre et consulter selon leurs préférences.

Un éditeur chez Netvibes

Un éditeur, Milan, a créé un univers, Milan Jeunesse, sur Netvibes. Des widgets peuvent être intégrés sur des sites privés (Idées lectures, Vidéos, Club Wapiti). Repéré sur Mélico (Mémoire de la librairie contemporaine).

La prochaine version de Netvibes, Ginger, sera bientôt disponible (suivre le lien pour aperçu). Il sera, entre autres, possible de créer et partager des univers. Un remix communautique et agrégation de contenu.

Réseaux sociaux et entreprises

Une société conseil française du secteur des nouvelles technologies, FaberNovel, a récemment publié une étude sur les réseaux sociaux, leurs spécificités et leur positionnement (Réseaux sociaux en ligne: principes de base et bonnes pratiques, en anglais).

Intéressant:

  • Typologie des réseaux sociaux.
  • Positionnement sur deux axes: Identité (réelle ou fantaisiste) et résultat recherché (exposition/auto promotion – objectifs qualitatifs)

L’étude a pour objectif de permettre aux entreprises qui souhaitent intégrer le concept (et bénéfices) des réseaux sociaux à leur modèle d’affaires, de trouver le type de réseau correspondant le mieux à leur stratégie.

Fabernovel a antérieurement publié des études sur Facebook et les technologies en code libre.

Note: cette étude est publiée sous licence Creative Commons.