Archives pour l'étiquette édition

Création littéraire et mutation web

 

Après la remise en question de l’édition et de la distribution, la création littéraire serait-elle également le prochain terrain d’expérimentation du Net ?

Le format de l’œuvre de fiction, toujours dans la forme adoptée au 18e siècle, devrait se modifier.

Tendances lourdes :

  • La fragmentation des contenus (capacité d’attention réduite des lecteurs, contraintes des supports mobiles);
  • L’interaction et la participation des lecteurs (expérience japonaise des séries en texto auxquelles les lecteurs proposent des rebondissements);
  • Les auteurs, surtout les générations influencées par la mixité des médias et les jeux vidéos, qui cherchent à explorer de nouvelles plateformes…

À suivre…

Médias imprimés et Internet – Adaptation ou disparition

Repenser le magazine en ligne

Dans son billet, Mitch Joel cite un exemple de publication qui a récemment pris le virage numérique, Fast Company.

Ce magazine bien connu du milieu des affaires pour ces approches différentes de l’information d’affaires et de gestion s’est enfin départi de ce vieux concept qui vent que la version web d’une publication soit la transposition de sa source imprimée.  le site de Fast Company rejoindra certainement des lecteurs qui n’ont jamais touché au magazine papier et ceux qui souhaitent se mêler à la communauté des innovateurs d’affaires.

Année record pour les sites des journaux

La Newspaper Association of America a publié au début de l’année des statistiques réjouissantes pour les journaux qui ont pris le virage numérique (réellement, pas uniquement reproduire le journal en ligne). Voir le rapport Online newspaper readership reaches record in 2007. La NAA publie également les huit meilleures pratiques d’affaires, dont celles-ci:

  • Measuring total audience (intégrer les statistiques de trafic Web aux données de circulation)
  • Advertizing innovation through collaboration (développer des programmes de marketing autour des contenus et non plus placer des annonces)
  • Hyperlocal sections (contenus locaux pour la proximité avec les lecteurs; les annonceurs aiment aussi).

L'édition en mutation

Tool of change for publishing, une conférence organisée par O’Reilley, éditeur du domaine des techologies de l’information dont les ouvrages disponibles en format numérique sont bien connus.

New publishing models, Will publishers matter? Le ton est donné.

Open access book et édition numérique

Open access book: des livres accessibles à tous, en format numérique. On retrouve plusieurs de ces publications dans le milieu académique et celui de la recherche scientifique. Aux États-Unis, les publications qui sont financées par le National Institute of Health doivent être dorénavant accessibles, gratuitement, au public.

Expérience de l’édition en ligne d’un livre à accès libre par un groupe d’universitaires américains. Description du processus de publication: plus rapide, meilleures communication entre les intervenants. Délai approximatif: un mois (le processus conventionnel demande entre 6 mois et un an et demi). De plus, il est possible d’imprimer à la demande ou de générer un fichier pdf.

Numérisation et modes d'édition électroniques

Publiée par la Société des gens de lettres de France, une série de compte rendus de tables rondes ayant pour thème la nouvelle dynamique de la chaîne du livre.

Menée par Pierre Assouline, écrivain et journaliste, cette discussion entre un éditeur, un auteur et un représentant du Cercle de la librairie: Les perspectives de l’édition face à la numérisation des contenus et aux modes d’édition électronique.

M. Assouline relève que les auteurs et, même les éditeurs, sont éloignés des problématiques liées au web. À débattre.

Une autre table ronde aborde les Enjeux de la librairie indépendante face aux mégapoles de diffusion en ligne.

Débat sur le droit d'auteur et médias francophones

Report du passage du projet de loi modifiant l’actuelle loi sur le droit d’auteur. Beaucoup de réactions dans les médias. La campagne en faveur d’une meilleure concertation des différents groupes concernés se poursuit sur Facebook (plus de 23 000 adhésions au Groupe Fair Copyright for Canada à ce jour).

Un widget permet de suivre la revue de presse de Michael Geist (également accessible sur son blogue).

Cisco a pris position sur son blogue.Certains grands journaux nationaux suivent le débat. Que font les médias francophones ? Mis à part Alain Brunet (chroniqueur Arts et spectacles, La Presse) et Nelson Dumais (chroniqueur Technologies, également à La Presse), le débat est absent de nos médias.

Michel Dumais fournit quelques exemples de l’application de la loi actuelle pour la musique et les autres productions (télé, logiciel, textes sur Internet).

Pourtant le projet de loi, défini comme une version dure du Digital Millenium Copyright Act, devrait susciter des discussions entre tous les intervenants, et plus particulièrement ceux du milieu culturel.

Interfaces de recherche et univers Netvibes

Repéré sur Klog (les outils du web pour documentalistes) l’interface de recherche (effectuez une recherche pour la voir, haut d ela colonne de gauche) du site de la médiathèque de l’ESC Lille (équivalent des HEC à Montréal). Une interface en trois parties:

  • Centre de la page: des résultats de recherche qui peuvent être triés par pertinence, titre, année, auteur.
  • Colonne de gauche: un nuage de mots clés reliés entre eux (hiérarchie, concepts). Cliquer sur un mot clé permet de déplacer la recherche. On peut également visualiser les auteurs et sujets pour affiner la recherche.
  • Colonne de droite: la possibilité d’utiliser des critères de recherche (fonds, disponibilité, auteur, année, sujet, éditeur)

Également Grâce à l’intégration d’un univers de l’agrégateur Netvibes, le portail d’information du site offre aux utilisateurs du site de la médiathèque différentes sources d’information à suivre et consulter selon leurs préférences.

Un éditeur chez Netvibes

Un éditeur, Milan, a créé un univers, Milan Jeunesse, sur Netvibes. Des widgets peuvent être intégrés sur des sites privés (Idées lectures, Vidéos, Club Wapiti). Repéré sur Mélico (Mémoire de la librairie contemporaine).

La prochaine version de Netvibes, Ginger, sera bientôt disponible (suivre le lien pour aperçu). Il sera, entre autres, possible de créer et partager des univers. Un remix communautique et agrégation de contenu.

Romans SMS

Pour faire suite aux enjeux auxquels doivent faire face les participants de l’industrie du livre, un article assez récent du blogue de Francis Pisani.

La moitié des romans les plus vendus au Japon ont été écrits sur des téléphones portables (moyenne de 400 000 exemplaires vendus). Ces romans s’adressent à un public adolescent et sont publiés par épisodes. Les auteurs font appel aux commentaires des lecteurs; ceux-ci les achètent parce qu’ils considèrent y avoir participé.

Comment le monde de l’édition peut-il intégrer cette nouvelle réalité ? Comment la chaîne documentaire traite-t-elle ces produits ?

Industrie du livre et numérisation

La liseuse d’Amazon, Kindle, ne suscite plus de commentaires (ou ne fait plus la une) des blogueurs du web 2.0 et des sciences de l’info. Prudence, attente de la réponse du marché. Pendant ce temps, ça bouge côté numérique.

Do it yourself

Les sites d’auto édition lulu.com et blurp.com permettent aux auteurs d’éditeur leurs œuvres et offrent un point de rencontre et de services aux différents prestataires de la communauté (révision, traduction, illustration, photographie , etc.). Lulu.com (fondée il y a plus de 5 ans par le co-fondateur de Red Hat, Bob Young, également v-p de la Ligue canadienne de football) peut même mettre un livre en vente sur Amazon.

Une artiste et conceptriste web montréalaise, Marie-Chantal Turgeon (éclaté, coloré et …bilingue), a publié cet automne un premier ouvrage sur Blurp.com.

Le monde de l’édition à l’ère numérique

En France…

Vente en ligne, numérisation et librairies indépendantes. L’Agence régionale pour l’écrit et le livre en Aquitaine (ARPEL) a publié en novembre son rapport intérimaire sur l’impact du numérique sur la librairie indépendante. Ce rapport a pour objectif de formuler des pistes d’action en matière de politique publique. Rapport final attendu en décembre.

Enjeu: amener toute une profession, et pas seulement les plus avancés ou les plus gros d’entre eux, à anticiper au mieux les changements, et à inventer des pratiques nouvelles de l’activité de libraire, adaptées aux besoins des individus de la société de l’information.

Dans la même veine, outre-Manche…

Booksellers Association of the United Kingdom and Ireland vient de publier son plan d’action concernant les enjeux du numérique et de la distribution sur le Net. Ce document fait suite à l’étude de marché publiée en 2006 (Brave new world – Digitalisation of Content: the opportunities for booksellers and The Booksellers Association).

Embracing the digital age: An opportunity for booksellers and the book trade.

Il faut un niveau d’engagement supérieur entre éditeurs et libraires. Sans celui-ci, l’industrie ne pourra bénéficier des opportunités et avantages des innovations technologiques. Il est urgent que tous les participants de l’industrie se familiarisent avec les technologies numériques. Les plus concernés sont les libraires. Il y a un rattrapage à faire côté marketing et développement des marchés.

Deux éléments fondamentaux au développement du marché numérique:

  • Entente sur les standards d’exploitation des données marketing (responsabilité du Book Industry Communications).
  • Extension de l’infrastructure actuelle de l’industrie du livre.

En 2003, le Centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO) avait publié une étude sectorielle, Les affaires électroniques et l’industrie de l’édition au Canada. C’est alors la vulnérabilité du secteur à la concurrence étrangère qui est l’enjeu principal et les nouveaux modèles d’affaires électroniques doivent assurer la compétitivité de l’industrie canadienne.