Passages : In parts of Africa, Mobile Phones Give Everyone a Voice, Make Governments Nervous

In parts of Africa, Mobile Phones Give Everyone a Voice, Make Governments Nervous | MediaShift Idea Lab

Certains régimes politiques africains s’inquiètent de la popularité croissante des réseaux sociaux et de l’utilisation grandissante des textos pour s’y exprimer. Alors qu’il est si facile de contrôler les médias traditionnel, axés sur une communication unidirectionnelle, ces régimes réussiront-ils à étouffer les voix de leurs citoyens ?

Dans certains pays d’Afrique, les médias sociaux et les contenus générés par les utilisateurs sont la cible de mesures draconiennes visant à bâillonner ces nouveaux médias.

  • Namibie: censure et contrôle des communications, notamment les téléphones portables, technologie plus accessible que l’ordinateur.
  • Botswana: enregistrement obligatoire des journalistes et des blogueurs, quelque soit le sujet de leur blogue.

À surveiller: la montée du journalisme citoyen et la primauté du téléphone portable comme outil de communication Internet.

Une réflexion sur “ Passages : In parts of Africa, Mobile Phones Give Everyone a Voice, Make Governments Nervous ”

Laisser un commentaire