Analyser les médias sociaux c’est tendance

En maîtrisant progressivement les usages et la culture du web, des médias et organisations s’intéressent aux conversations sur les médias sociaux. L’intérêt de certains se limite pas qu’au contenu, mais à l’utilisation qu’en font certaines personnalités.

Canadian Who's Who

Nathalie Petrowski, chroniqueuse au journal La Presse, commente dans un récent billet, les efforts médiatiques d’un pilier de l’industrie de l’humour, Gilbert Rozon, dans le cadre de la crise sociale actuelle au Québec.

À ce jour, Rozon compte 7719 tweets à son actif, dont au moins 7000 ont été écrits au cours des derniers mois. J’exagère un peu, mais peut-être pas tant que ça. Rozon s’est vraiment engagé à fond dans le débat sur la hausse des droits et sur la loi spéciale (78). Il a écrit des choses pas toujours nuancées, et il en a payé le prix, en recevant en retour son lot d’insultes, d’injures et de menaces, ce qui est regrettable.

Prédiction facile : les comptes Twitter des personnalités et organisations qui y sont présents seront de plus en plus consultés afin d’enrichir les dossiers de presse et de préparer des entrevues.

Laisser un commentaire